Wild Song

Fleurus

wild-song

Voilà, je ne suis pas un bon dormeur. Et ça empire. J'ai peur de m'endormir, peur que les vagues déferlent sur moi, que le lit se change en bateau [...]"

Niilo a treize ans. La nuit, il fait des cauchemars qui le hantent sans fin, le jour, il est violent. Ses parents, qui ne savent plus comment lui parler, décident de l'envoyer à l'Ecole Sauvage : une école spéciale, sur une île. Mais l'île suffira-t-elle à changer Niilo ? Et quelle blessure se cache derrière ses peurs ?

C'est un roman qui décrit avec beaucoup de sensibilité le désarroi d'un enfant qui doit vivre avec une vérité qu'il ne connaît pas. Il souffre, il sent qu'il y a quelque chose qui l'empêche d'être lui sans en savoir plus. Face aux autres, il s'enferme ou fait preuve de violence. Il est alors envoyé dans une école spéciale perdue au milieu d'îles Finlandaises. Là, au milieu de nulle part, ils apprennent les valeurs essentielles de la vie, être au contact de la nature et par conséquent plus à l'écoute d'eux-mêmes. Un éducateur va réussir à le faire sortir de sa coquille, à lui redonner confiance en lui. Il va également lui donner les clés pour comprendre son passé. La relation qui s'installe entre les deux est très touchante. Cette première partie du roman m'a d'ailleurs beaucoup plus touchée que la seconde où Niilo doit faire preuve de courage et de ruse pour survivre dans cette nature hostile. Intervient alors un personnage particulièrement intéressant qui va lui révéler beaucoup.
Un sujet qui pourrait faire écho chez les jeunes lecteurs mais également les plus grands. Pour pouvoir grandir, il faut parfois partir à la recherche de soi et comprendre nos blessures du passé. Un beau roman et une belle ôde à la nature.