Côté Lecture

15 novembre 2016

Les mots entre mes mains

1540-1

Les mots entre mes mains

Guinevere Glasfurd

Préludes

Amsterdam 1630, Helena arrive comme servante chez un libraire. Elle y rencontre Descartes et apprend à lire et à écrire. De cette rencontre avec Descartes va naître une histoire d'amour et une petite fille. Une histoire d'amour qui va être contrariée par leur différence de conditions et de religions. Plusieurs fois séparés, par le fil de la vie mais aussi par les autres, leurs retrouvailles seront toujours teintées de beaucoup d'émotions.
Ce roman nous offre un point de vue sur le philosophe René Descartes, différent de celui qu'on a l'habitude de voir. Une approche plus intime. On le découvre dans ses premiers pas en tant que père voulant bien faire tout en étant accaparé par sa passion pour les sciences. un roman très agréable à lire.

">Merci à Netgalley et aux éditions Préludes pour l'envoi de ce roman.

Badge Lecteur professionnel

Posté par elfique à 14:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


09 novembre 2016

L'année la plus longue

 

51WGwrFf3JL

 

L'année la plus longue

Daniel Grenier

Flammarion

Ce roman nous plonge au coeur de l'histoire de l'Amérique sur près de 3 siècles. Laissez vous emporter par l'histoire, peu ordinaire, de Thomas, né un 29 février et qui, par cette naissance, se trouve faire partie de ces personnes qui ne vieillissent d'un an que tous les 4 ans. Il va ainsi suivre le destin de son ancêtre, Aimé, qui a traversé l'histoire de l'Amérique en  vieillissant à un rythme plus lent que d'ordinaire.

L'année la plus longue est un roman très riche et foisonnant d'informations sur l'histoire de l'Amérique, d'une écriture très agréable à lire. Le côté fantastique de cette date anniversaire "magique" est très bien rendu, et ajoute un attrait à la lecture. Peut-on vivre éternellement, et surtout, est-ce bien raisonnable?

tous les livres sur Babelio.com



Merci beaucoup à Babelio et à l'opération Masse critique ainsi qu'aux éditions Flammarion pour l'envoi de ce titre.

Posté par elfique à 06:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 novembre 2016

Un paquebot dans les arbres

 

41rA3kDl3QL__SX210_

 

Un paquebot dans les arbres

Valentine Goby

Actes Sud

 

Mathilde vit à la Roche sur Yon avec sa famille, son père qui tient un café, Le Balto, sa mère, sa grande soeur Annie et son petit frère Jacques. Le Balto est le point névralgique de la Roche. Il s'y passe toujours un évènement et les soirs de bal, Mathilde aime observer en cachette son père qui joue de l'harmonica et fait danser sa mère ou Annie. Elle, on ne la fait pas danser... "Mon petit gars" comme son père l'appelle n'a pas la grâce de sa soeur.

C'est le bonheur cette vie là, ils ne manquent de rien, un pain au chocolat tous les jours. Et puis, un jour, Paulot tombe malade. Il faut du temps pour que le nom de tuberculose soit prononcé, mais Paulot doit partir au "Sana". L'entourage commence à se méfier des "bacilles", la famille doit déménager, mais laisse derrière elle des traces de la maladie. Et puis, Odile, la mère, doit à son tour partir pour le sanatorium. Les enfants se retrouvent seuls. Annie part vivre avec son mari et Mathilde et Jacques sont séparés et placés en famille d'accueil. Tous les repères explosent, sans annonce, sans signes précurseurs et les impacts vont laisser des traces.

Annie, enceinte, refuse tout contact avec la maladie, Jacques encore petit ne donne que très peu de nouvelles et ses messages sont comme aseptisés. C'est Mathilde qui implose intérieurement et qui voudrait laisser éclater sa rage. Sa rage contre ce système qui pour protéger d'un côté, saccage de l'autre. Ne supportant pas la vie chez sa famille d'accueil, elle va partir vivre dans sa maison d'enfance sans argent sans rien, juste l'aide de quelques amis qui acceptent encore de l'approcher. Et surtout elle ne va jamais lâcher le lien qui la retient à sa famille: ses parents à qui elle rend visite tous les week ends même si parfois elle doit briser les interdits.

Ce roman incarne une force incroyable. Celle de cette jeune fille pugnace et d'une force de caractère époustouflante. Celle du lien familiale qui semble si solide et en même temps si fragile. Mais c'est ce lien qui aidera cette famille à tenir bon. Cette force encore mais destructrice cette fois de la maladie, qui entame physiquement nos personnages mais également moralement. Elle semble grignoter un à un les fils de l'amitié... Paulot si entouré avant et au service des autres, se retrouve desespérément seul.

Merci à PriceMinister et aux Matchs de la Rentrée Littéraire!

#MRL2016

Posté par elfique à 22:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 septembre 2016

Comment font les autres enfants pour vivre sans mes parents

En attendant Bojangles

517YhG3h2EL

(Finitude) 2016

Mr Bojangles, c'est le titre de Nina Simone sur lequel dansent tous les jours papa et maman. C'est le monde de ce petit garçon qui nous raconte son quotidien fou. Chez lui, on change de prénom tous les jours, on n'ouvre pas le courrier et encore moins les factures, on danse, on boit, on reçoit les amis et Cerise sur le gâteau on promène en laisse un oiseau nommé Mademoiselle Superfétatoire. Une vie légère qui s'oppose à la rigueur du monde extérieur etplus précisément à l'école.
Mais sous cette excentricité se cache une vérité douloureuse. Sous ce témoignage aux apparences légères, se dissimule une réflexion bien plus réaliste de la vie. C'est toute la force de ce roman: Derrière l'apparente légèreté et joie de vivre, se noue la difficile acceptation de la vie, de la folie et des souffrances qui en découlent. Un très très beau roman, qui vous touche en plein cœur.

Posté par elfique à 12:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

09 septembre 2016

Il n'y a pas de hasard, qu'une concordance des temps.

Condor

51WtU4kQbKL

Gallimard (2016)

Il y a des romans qui vous happe dès les premières lignes et que vous ne pouvez pas lâcher. Condor est un de ces romans addictifs où la tension est palpable à chaque page, chaque ligne et chaque mot.

D'une écriture à la fois tranchante et onirique, Caryl Férey dresse le portrait d'un pays, le Chili, en proie à la violence et qui ne s'est pas remis du régime de Pinochet.
Gabriella, jeune vidéaste et révolutionnaire, cherche à lever la vérité sur les morts mystérieuses de jeunes du bidonville "La Victoria" de Santiago. Aidée d'un avocat "spécialiste des causes perdues", elle va devoir renouer avec ses origines Mapuche et accepter enfin son destin.
C'est un roman fort, puissant, poignant qui comme beaucoup de romans de cet auteur vous laisse l'effet d'un uppercut. Un très très beau roman qui, cela va sans dire, ne vous laisse pas indifférent.

Posté par elfique à 15:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,