41icY5f2znL

Peter May

Actes Sud

Babel Noir

(424 pages)

 

Coup de coeur! Voilà un bon polar qui ne m'a pas déçu du tout. Entre une ambiance bien sombre avec un temps pluvieux et venteux (ben oui on est sur une île écossaise), un meurtre bien violent et des personnages entre l'ours mal léché et le pêcheur rustre attaché aux traditions de sa communauté, tout y est pour accrocher le lecteur. Notre histoire débute par le retour de Fin Macleod, policier d'Edimbourg sur l'île de Lewis, son île natale. Un meurtre y a été commis et tout laisse à penser qu'il s'agit du même auteur d'un meurtre commis à Edimbourg quelques temps auparavant. Ce retour sur l'île est pour Fin, déjà affaiblit par la mort récente de son jeune fils, une épreuve de plus puisqu'il y retrouve de vieux camarades, son amour de jeunesse et tous les souvenirs bons ou mauvais qui viennent avec. Au fur et à mesure de l'enquête, on se rend compte que cette communauté qui vit sur l'île est ancrée dans des traditions bien tenaces, dont celle des chasseurs d'oiseaux sur une île hostile à quelques heures de bateau de là. Les habitants sont comme la nature, froids, usés par la pluie et sans espoir d'avenir. C'est le premier roman que je lis de Peter May et ce ne sera pas le dernier. Il sait distiller les informations au compte goutte et fait la part belle aux petits détails qui révèlent beaucoup des personnages et de la situation. Un très bon roman qui se place entre le polar et le thriller mais également qui est un très beau roman sur l'enfance et l'amitié.