Joshua Ferris

genere-miniatureMarcher, marcher, marcher droit devant sans s'arrêter, jusqu'à l'épuisement...

C'est ce dont souffre Tim, avocat renommé et passionné par son travail. Personne ne connait son mal, et pourtant il en a vu des médecins. Et malgré le total dévouement de sa femme, aucun traitement ne fonctionne. Alors, afin de limiter les dégats, celle-ci l'équipe d'une combinaison contre le froid, d'un sac à dos avec un kit de survie et dès que Tim l'appelle, Jane court le chercher avant qu'il ne soit trop tard.

"Il n'était pas possédé, mais le témoin impuissant d'un piratage mystérieux de sa chair, une âme terrifiée, prise au piège dans un train fou (...) p37.

Tim aimerait être comme tout le monde, ne pas souffrir d'une maladie non reconnue, dont il a honte. Il se réfugie dans son travail qui est le seul élément de sa vie qu'il maîtrise, mais jusque quand...

Il est rongé par le doute et la peur de tout perdre et peu à peu, au fur et à mesure que la maladie l'affaiblit, il se rend compte de l'intérêt de prendre son temps et de prendre conscience de son environnement.

Joshua Ferris nous décrit avec ce roman la dégringolade d'un couple de la haute société américaine. Il campe ses personnages petit à petit, à l'image de la maladie qui grignote peu à peu la vie de Tim. Malgré le côté sombre de son roman, il s'en dégage un véritable hymne à la vie. renoncer à se battre contre la maladie c'est accepter, paradoxalement, de vivre. 

Ce roman fait parti de la sélection américaine du prix PAge des libraires.

67831135_pJe participe au challenge 1% rentrée littéraire.

4/7