Sofi Oksanen

41I5_VFMJdL__SL500_AA300_En 1992, l’union soviétique s’effondre et la population estonienne fête le départ des Russes. Mais la vieille Aliide, elle, redoute les pillages et vit terrée dans sa maison, au fin fond des campagnes. 
Ainsi, lorsqu’elle trouve Zara dans son jardin, une jeune femme qui semble en grande détresse, elle hésite à lui ouvrir sa porte. Ces deux femmes vont faire connaissance, et un lourd secret de famille va se révéler, en lien avec le passé de l’occupation soviétique et l’amour qu’Aliide a ressenti pour Hans, un résistant. 

Purge a été pour moi une lecture passionnée mais complexe. J'ai eu un peu de mal à entrer dans l'histoire, le huis clos entre Aliide et Zara m'oppressait. Et puis petit à petit je me suis attachée aux personnages, et leur histoire m'intriguait. J'ai découvert alors un pan de l'histoire qui m'était plutôt inconnu, celle de l'Estonie, son occupation par les Allemands et l'invasion des Russes. C'est un roman fort qui ne nous épargne pas et l'on en ressort comme soufflé.