Carlos Ruiz Zafon

zafon

Nous sommes à Barcelone, dans les années 20. David Martin, amateur de lectures, a grandi avec un père qui se méfiait des livres. A 17 ans, il travaille pour le journal " La voix de l'industrie" où il fait ses armes, puis vient la consécration avec l'écriture (sous pseudonyme) de feuilletons qui obtiennent un franc succès. Mais David veut écrire sous son propre nom, mais la critique le boude. Alors se présente à lui un étrange personnage: Andreas Corelli, éditeur installé à Paris qui lui propose d'écrire le roman de sa vie pour la somme de 100 000 francs. Chose étrange: depuis qu'il a accepté cette offre, David se trouve confronté à plusieurs meurtres autour de lui... il découvre alors qu'Andreas Corelli cache quelquechose...

J'étais toute heureuse de pouvoir lire ce deuxième roman de Carlos Ruiz Zafon, dont j'avais tant entendue parler en bien de son premier roman (que je n'ai toujours pas lu). Alors je me suis plongée dans les premières pages avec fougue, et puis mon enthousiasme est quelque peu retombé. Ne me décourageant pas j'ai voulu poursuivre ma lecture en me persuadant que le prochain chapitre serait mieux et puis non. Finalement je suis arrivée au bout de ma lecture avec beaucoup de peine. Le personnage de David ne m'a pas du tout accroché, l'intrigue est lente à démarrer, du coup ma lecture en a beaucoup pâtie malgré je l'avoue de très belles descriptions de Barcelone. Je n'aime pas dire du mal d'une lecture ou d'un livre, mais là je n'ai pas du tout accroché. dommage.

Merci à Blob o Book et aux éditions Robert Laffont pour l'envoi et la découverte de ce livre.