19945395_p

La perte en héritage

Kiran Desai

"Orpheline à seize ans, Sai, qui a passé plusieurs années sous la férule des bonnes soeurs, se retrouve chez son grand-père, juge de district à la retraite, dans le nord de l'Inde. Elle vit les enchantements et désenchantements du premier amour, sous l'oeil distrait du cuisinier de son grand-père, le père de Biju. Biju, lui, attiré par le mythe américain, s'est expatrié à New York. Sa quête d'identité passe par la solitude, le dépouillement, l'exploitation des sans-papiers, et finalement, le retour au pays. 'La Perte en héritage' est l'histoire d'êtres dépouillés de leur culture, déçus par l'Occident, et qui cherchent tant bien que mal à recouvrer leur dignité." (présentation de l'éditeur)

Je continue ma découverte de l'univers romanesque indien avec ce roman très riche et passionnant (et dont la couverture est magnifique). D'une écriture rythmée, poétique et souvent drôle, l'auteur nous décrit l'univers paradoxal de personnages confrontant leur propre culture empreinte de traditions bien ancrées au monde moderne. Tous ces personnages semblent au final étrangers à eux mêmes: que ce soit Biju qui tente d'intégrer une société qui ne le souhaite pas, ou Sai jeune fille élevée à l'anglaise qui connaît les premiers émois amoureux dans les bras d'un jeune homme d'une autre culture, ou encore le juge, revenu au pays après avoir fait des études en Angleterre et qui semble haïr son pays et ses habitants excepté son chien. A cela s'ajoute les conflits entre les différents peuples, ainsi que l'injustice de plus en plus grandissante entre les pauvres et les riches.
L'auteur nous emporte dans un paysage d'une grande beauté mais qui révèle une grande détresse!